#Conseils du Samaritain

ECRAN BLANC DE LA MORT – Erreur 500

By 23 mai 2019 No Comments

C’est l’une des erreurs les plus connues sur WordPress. Le véritable nom, le White Screen Of Death, se traduit par l’écran blanc de la mort. Oui, ça fait peur. D’autant plus qu’il est écrit en majuscules dans le titre. Chez WP Samaritain, on la connaît bien cette erreur, alors ne vous inquiétez pas, voici quelques conseils pour réparer votre site !

Si vous avez du mal à comprendre certains termes WordPress, vous pouvez jeter un coup d’œil au lexique. Découvrir le lexique

Les symptômes : Vous venez d’ajouter une extension (plugin), une thème ou vous avez mise à jour vos extensions ou thèmes. L’erreur viens de là!

Erreur 500

Les risques

Ils sont plusieurs, pendant le temps ou cette erreur sera présente, vous perdrez en crédibilité vis à vis de vos clients mais  également de vos prospects. L’autre risque est que si elle reste trop longtemps c’est une baisse en terme de SEO (Référencement naturel) et donc une baisse de fréquentation de votre site.

Ce qu’il faut faire

Pour trouver la solution le plus rapidement possible, c’est par ici ⬇️

La plupart du temps, cette erreur provient d’une erreur php.

Afin de l’identifier, vous devrez vous rendre dans la racine de votre FTP, sur le fichier wp-config.php.

Ensuite, effectuez un clic droit puis cliquez sur « Editer ». De nombreuses lignes de codes s’afficheront. Recherchez la fonction « WP-DEBUG », dans le fichier, cela doit s’afficher ainsi :

define('WP_DEBUG', false);
function de mode debug

Afin de voir d’ou viens l’erreur, il faut passer la fonction à « true », ce qui vous donnera :

 

define('WP_DEBUG', true);
Fonction de débugage activé

Vous activez ainsi le mode debug de WordPress.

Cette manipulation va vous permettre de faire afficher une notification d’erreur php. Cette notification vous indiquera dans quel fichier et à quelle ligne l’erreur se situe.

Si dans l’url d’erreur il y a le nom d’une de vos extensions, c’est que le problème

Pour voir si l’erreur vient d’un de vos plugin, vous pouvez suivre la démarche suivante :

  • Rendez-vous dans vos accès FTP et modifiez le nom de votre répertoire de plugin. En modifiant le nom, vous désactivez tous les plugin. Une fois fait, retournez sur votre site.
  • S’il fonctionne correctement : c’est que le problème venait d’un de vos plugin. La démarche à suivre est la suivante : Renommez le répertoire d’extensions comme avant. Vous devez ensuite tester les plugin un par un afin de déterminer lequel posait problème. Il suffit pour ça de les réactiver manuellement un par un et de vérifier que le site fonctionne toujours après chaque activation. Une fois que vous avez trouvé l’extension corrompue, vous pouvez la désactiver ou essayer de corriger le bug de cette extension.
  • S’il ne fonctionne pas : c’est que le problème vient sûrement du thème actif. Nous vous conseillons alors de suivre la même démarche en ciblant votre répertoire de thème sur le FTP.

Cet écran blanc peut également provenir de votre fichier .htaccess, qui est présent à la racine de votre FTP. Afin de vérifier que le problème provient de ce fichier, vous pouvez le renommer. Cela recréera automatiquement le fichier .htaccess. Si le site fonctionne à nouveau, cela signifie que le fichier .htaccess était corrompu.

L’erreur peut aussi provenir d’une incompatibilité de version php. Dans ce cas, vous pouvez la modifier directement sur votre compte auprès de votre hébergeur.

Du nouveau ?!

Et oui ! La version 5.2 du CMS intègre désormais nativement un mode de récupération qui permet à votre site de fonctionner correctement. En d’autres termes, WordPress désactivera automatiquement le thème ou le plugin qui cause le bug. En cas d’absence, vous recevrez un mail qui explique le bug rencontré et vous informant que votre site est passé en mode de récupération.

Besoin d’aide ?

Leave a Reply